Présentation
du projet

Les structures de l’AHI étant de plus en plus confrontées au vieillissement de leurs publics, elles ont mis en place, en co-construction avec les personnes concernées, un outil rassemblant leurs souhaits de fin de vie. Il s’agit aussi d’un outil leur permettant de prendre connaissances de leurs droits.

La solution

Les structures de l’AHI (Accueil Hébergement et Insertion) sont de plus en plus confrontées au vieillissement et à la fin de vie du public accompagné. Les professionnels sont démunis face à cette évolution. Ce qui pose notamment problème est le fait de ne pas connaitre les volontés des personnes accompagnées. De nombreux outils existent sur les questions de vieillissement, de fin de vie, de mort et de deuil. Toutefois, il est apparu que :

  • Les travailleurs sociaux, peu ou pas sensibilisés à ces thématiques, n’ont pas connaissance de l’existant.
  • La spécificité du vieillissement des personnes en situation de précarité rend difficile l’utilisation de ces outils
  • Ces outils ne sont pas globaux (les directives anticipées ne concernent, par exemple, que l’aspect médical et la fin de vie).

La plateforme ViP a décidé de créer un outil adapté, global et ergonomique qui s’appelle « Je voudrais que ça se passe comme ça pour ma fin de vie et après » pour questionner les volontés des personnes sur l’ensemble de la période péri-mortelle (fin de vie, mort et post-décès) et sur l’ensemble des dimensions impactées (médicale, sociale, administrative, matérielle). Cet outil a été élaboré par les personnes accompagnées et les professionnels de pensions de famille au travers d’ateliers participatifs. Les personnes accompagnées ont pris part à chacune des étapes de ce projet : du diagnostic du besoin à la présentation de l’outil. L’outil est ergonomique et pensé pour les personnes à qui elle s’adresse.

Grâce à ce support, les personnes accompagnées ont pu réfléchir et exprimer leurs souhaits sur leur fin de vie. Les professionnels ont pu avoir un support adapté pour échanger sur ces thématiques avec les personnes accompagnées. Ce projet permet aux personnes accompagnées une meilleure connaissance de leurs droits et ainsi de lutter contre le non recours. Il facilite l’expression et le recueil de leurs volontés, apportant ainsi une meilleure garantie de leur respect.
Pour les personnes accompagnées ayant participé à ce projet, cette participation a en plus permis de travailler sur l’estime qu’elles avaient d’elles-mêmes (par leur implication et sa reconnaissance), sur leur mobilité, l’utilisation de l’outil numérique, leur sens de l’engagement…

Contact

Le Relais Ozanam, Plateforme Vieillissement et Précarité

33 rue Victor Hugo, 38610 Gières

Tél : 06 65 92 74 07

D'autres projets sur le même thème

Vous souhaitez déposer
un dossier ?

N’hésitez pas à déposer ici votre dossier de candidature pour les trophées de l’innovation FEHAP !